Comment occuper les enfants le mercredi après-midi ?

  • 0 comments
image enfant garde d'enfant à domicile

Il n’est pas toujours simple d’occuper nos enfants, surtout lorsque, nous parents, sommes absents. Auquel cas, il faut trouver une solution pour faire garder ses enfants le Mercredi. Et même lorsque nous sommes disponibles, il est tentant d’user de la technologie. Pour la plupart des parents, les jeux vidéo et la télévision sont utilisés pour remplacer activités extérieures et sorties éducatives, car il s’agit d’une économie de temps, mais aussi d’imagination. En outre, l’usage des écrans n’est pas vraiment bon pour la santé des petits.
Alors, comment occuper les enfants le mercredi après-midi ? sans passer par les écrans ?

Des activités pour tous les caractères

Invitez vos enfants à faire des activités saines. Il y en a pour tous les enfants de tous âges et de tous les genres. Adaptez les activités spécifiques selon les préférences de votre bambin, son caractère… Même pour une activité pédagogique, la prise de plaisir est importante puisqu’elle décuplera son attention. Une activité en phase avec son caractère peut aussi contribuer à son développement ou l’aider à surpasser ses complexes.

Les activités d’aujourd’hui sont assez nombreuses pour correspondre à tous les types d’enfants et donc il est important de trouver celles qui sont adaptées à chacun d’eux.

De l’assurance pour les enfants timides

Nos petits timides, nous les dirigerons vers des activités qui leur donneront de l’assurance, comme l’équitation qui leur apprendra le contrôle (de la monture), la natation pour leur montrer qu’ils peuvent faire une chose par eux-mêmes et avoir un sentiment d’accomplissement personnel et de réussite. Pour dépasser progressivement cette timidité, il y a également les travaux d’art qui donne l’occasion aux enfants de s’exprimer. Ils peuvent extérioriser cet art par la parole grâce au théâtre pour gagner en aisance face à un public.

Des activités sportives et en plein air pour les enfants actifs

Pour des enfants un peu turbulents ou hyperactifs, misez de préférence sur des activités qui lui feront dépenser de l’énergie. Les clubs multisports l’aideront à dépenser son surplus d’énergie et développer ses aptitudes physiques. Les activités de plein air et de sortie en pleine nature sont aussi intéressantes pour le développement de l’enfant. Les activités qui demandent de la concentration et vont retenir son attention, comme des jeux à empiler, de construction ou des jeux d’adresse, sont également à inscrire sur la liste des activités essentielles de l’enfant.

Des activités créatives pour les enfants imaginatifs

Les enfants rêveurs sont le plus souvent créatifs et seront plus que satisfaits à l’idée d’une activité artistique, comme le dessin et l’art, qui leur permettront de s’exprimer et exacerber leurs talents. On les encouragera à se lancer dans des activités physiques (mais avec une fibre artistique) comme la danse ou la gymnastique.

Des activités intellectuelles calmes pour les enfants solitaires

Pour le développement des enfants plutôt solitaires, pourquoi ne pas leur proposer des activités intellectuelles comme l’apprentissage de la musique ? La lecture pourra aussi assouvir leur curiosité et consolider leurs connaissances.

Les sorties éducatives classiques comme les visites de musées et de sites
historiques leur permettent d’acquérir un bagage de connaissances plus larges tout en épanouissant leur sensibilité.

Aquarium, zoos… les sorties éducatives vivantes comptent parmi les activités les plus appréciées. Ces sorties éveillent intellectuellement en stimulant leur curiosité et leurs fascinations. Les petits citadins s’habituent alors à côtoyer la nature.

Pour les épanouir et leur faire dépasser cet état de solitude, des activités sportives sont toutefois conseillées, surtout des sports collectifs (football, handball, rugby…) pour leur faire découvrir l’esprit d’équipe.

Les activités évoquées ne servent pas juste à faire passer le temps du mercredi après-midi, ce sont des opportunités de développement personnel pour nos bouts de choux. Notez toutefois qu’il faut éviter de forcer son enfant à exercer des activités qui ne lui correspondent pas.

Partager