Vous cherchez un ou une Zouzou-Sitter ? Demandez un devis

Les cycles du sommeil chez l’enfant :
Explications et conseils

  • 0 comments
Comment faire garder son bébé ?

Respecter autant que possible le rythme naturel de l’enfant est important pour son bien-être comme sa santé. Lui assurer un sommeil de qualité est à ce titre essentiel.

Comme les besoins de votre bout de chou évoluent de sa naissance jusqu’à l’âge adulte, Les Zouzous Lyonnais, agence de nounous à domicile, vous expliquent ici l’importance des cycles de sommeil chez l’enfant et vous apportent des conseils pour votre organisation au quotidien.

Quelle est l’importance du sommeil chez l’enfant ?

Bien dormir est essentiel au bon développement cérébral de l’enfant, et lui permet également de mieux mémoriser ce qu’il appris durant la journée. Les bénéfices pour la santé sont nombreux : diminution des risques d’hypertension et de diabète de type 2 à l’âge adulte, mais aussi une meilleure résistance face aux infections.

A l’inverse, des privations chroniques de sommeil ont souvent été mises en relation avec un risque accru d’obésité infantile. En effet, le sommeil régule la production hormonale, dont la production des hormones liées à l’appétit. Un enfant qui manque de sommeil aura ainsi tendance à grignoter davantage et à manger en plus grandes quantités.

L’importance du sommeil chez l’enfant est donc capitale.

Les besoins en sommeil de l’enfant évoluent quant à eux de la naissance jusqu’à l’adolescence, au fil de son développement cérébral et de l’évolution de son mode de vie.

Un nouveau-né dormira ainsi jusqu’à 20h par jour, un bébé de 0 à 6 mois 16 à 17h/jour, un enfant de 3 ans 12h, un enfant de 6 ans 10h, avant de passer à 9h de sommeil à l’âge de 12 ans jusqu’à l’âge adulte.

Les nounous sont qualifiés pour faire garder votre bébé.

L’évolution des cycles de sommeil de la naissance jusqu’à l’adolescence

Chez l’enfant comme chez l’adulte, le cycle de sommeil alterne entre des phases calmes (ou sommeil lent) où l’activité cérébrale diminue, et des phases agitées (le sommeil paradoxal) pendant lesquelles le cerveau possède une activité aussi intense que pendant la journée. Les rêves se produisent toujours en phase paradoxale.

Cependant, chez l’enfant, la nature et la durée de chaque cycle va évoluer en même temps que la maturation de son cerveau et de ses besoins en matière de sommeil. Voici un petit récapitulatif pour vous permettre d’y voir plus clair…

De 0 à 24 mois

Le sommeil chez un nouveau-né est composé de 3 cycles : endormissement, sommeil agité et sommeil calme. Chaque cycle dure environ 50 minutes;

Ensuite, jusqu’à 24 mois, le sommeil se divise en 4 cycles de 70 minutes chacun : endormissement, sommeil paradoxal, sommeil lent et sommeil lent-profond.

Il faut savoir qu’à la naissance, bébé ne fait pas la distinction entre le jour et la nuit. Il va donc faire ses nuits progressivement, en ajustant ses périodes d’éveil et de sommeil, généralement à partir du 4ème mois. Comme il aura moins faim durant la nuit, il restera aussi plus longtemps endormi et pourra commencer à se rendormir seul.

De 3 à 6 ans

A partir de 3 ans, le sommeil de l’enfant est composé de 6 cycles de 90 à 120 minutes chacun : endormissement, sommeil lent très léger, sommeil lent-léger, sommeil lent profond, sommeil lent très profond et sommeil paradoxal.

Durant cette période, les temps de sieste diminuent. Une fois l’enfant scolarisé, il effectuera généralement sa sieste à la maternelle en début d’après-midi en semaine.

Ce changement entraîne une modification du sommeil nocturne, qui devient plus profond pour lui permettre de récupérer.

En revanche, si votre enfant a encore besoin d’effectuer sa sieste à 7 ans, cela peut signifier que ses nuits sont trop courtes.

A partir de 6 ans

A partir de cet âge, la longueur des nuits commence à diminuer et le temps d’endormissement est plus important, sans que cela n’impacte réellement la qualité du sommeil de l’enfant.

Cependant, la plus grande importance du sommeil lent profond peut causer certains troubles infantiles (fréquents et sans gravité) durant la première partie de la nuit : somnanbulisme, terreurs nocturnes, pipi au lit…

A partir de 10-12 ans, le temps de sommeil diminue encore. Les enfants ont tendance à se coucher plus tard en semaine et, s’ils mettent du temps à s’endormir, il arrive qu’ils somnolent un peu en journée. Il faut donc être particulièrement vigilants durant cette période importante en termes de développement (croissance) comme de scolarité, même s’ils récupèrent en partie en faisant la grasse matinée le week-end.

peluches enfant nounours

Nos conseils pour mieux respecter le rythme naturel de votre enfant

Nous l’avons vu, le sommeil de l’enfant, sa durée et sa qualité sont essentiels pour sa santé comme la maturation de son cerveau.

Cependant, il n’est pas toujours possible pour les parents de respecter pleinement le rythme naturel de l’enfanten semaine.

De 0 à 3 ans, les familles se tournent souvent vers la crèche pour faire garder leur bout de chou, où la prise en charge se fait généralement à 9h. Il faut donc réveiller le petit en avance pour le préparer et lui faire prendre son petit-déjeuner. Si les parents commencent à travailler de bonne heure, le réveil sera souvent encore plus matinal pour pouvoir l’emmener chez la nourrice dans le cas d’une garde partagée.

Au-delà des conseils de bon sens consistant à s’assurer que l’enfant se couche à une heure lui permettant d’effectuer ses cycles de sommeil correctement (en tenant compte du temps d’endormissement), notre principal conseil serait d’envisager la garde à domicile, ne serait-ce qu’en tant que mode de garde complémentaire à la crèche.

Vous pouvez par exemple alterner la crèche avec 1 à 3 journées de garde à domicile par semaine. De cette manière, vous lui permettez de se sociabiliser avant qu’il soit scolarisé, tout en lui ménageant des journées où il pourra se réveiller naturellement et faire des siestes complètes en fonction de ses besoins et non d’un planning défini.

La garde à domicile est également avantageuse pour les enfants en maternelle et école primaire pour le mercredi et les périodes de vacances scolaires durant lesquelles vous travaillez. Votre enfant pourra ainsi faire la grasse matinée s’il le souhaite. Dans ce cas, la nounou arrivera chez vous avant votre départ et attendra que votre bambin se lève pour s’occuper de lui et lui proposer des activités.

A lire aussi : L’éveil chez bébé

Notre agence de garde d’enfant à domicile recrute pour vous une baby sitter expérimentée à Lyon et sa proche banlieue (Caluire, Oullins, Villeurbanne…). Contactez-nous pour plus de renseignements.

Partager